Le secret professionnel

Tout professionnel sexologue ou sexothérapeute se doit de respecter une éthique et des règles de déontologie dont voici les points essentiels :

  • Le praticien en sexologie/sexothérapie doit avoir suivi une formation théorique et pratique approfondie apte à créer une véritable compétence.
    Le professionnel doit impérativement s’abstenir de tout geste ou activité à caractère sexuel avec les personnes dont il a la charge. S’il n’est pas médecin, le sexologue s’interdit de pratiquer quelque examen que ce soit sur son patient. Pour ce faire, il doit l’adresser à un médecin.
  • Le thérapeute respecte le secret professionnel en ne délivrant aucun renseignement à des tiers sans l’accord explicite de son patient, à l’exception des cas ou la loi ou un jugement l’y oblige. En acceptant la prise en charge d’un patient, le sexologue/sexothérapeute doit tenir compte des limites de sa compétence et des moyens dont il dispose dans l’intérêt de celui-ci.
  • Le sexologue/sexothérapeute doit faire ce qui est en son pouvoir pour établir une relation de confiance entre lui et son patient. Il doit respecter les valeurs et convictions de celui-ci.
  • Le sexologue/sexothérapeute est apte à diagnostiquer ce qui hors champ de ses compétences et travaille en étroite collaboration avec des médecins spécialisés ; gynécologue, urologue, diabétologue, cardiologue , oncologue et généraliste ayant une connaissance en sexologie, sage-femme, psychiatre, psychologue, kinésithérapeute…. Afin d’orienter ses patients vers un autre professionnel pouvant prendre en charge une part de la problématique.