YOGA ET SEXUALITÉ

 

Dans le cadre d’une formation de professeurs de Yoga à Nouméa , je suis intervenue pour expliquer  quelques  liens entre le Yoga et la Sexualité.

Le but est de comprendre qu’à travers la respiration, la souplesse de certaines parties de son corps  et la contraction de muscles;  l’on peut moduler son excitation sexuelle.

Yoga et Sexualité : on pense tout de suite au Kama Sutra, avec des postures impossible à effectuer sauf pour certains qui auraient une souplesse  démesurée. Le but n’est pas dans la performance de la mairtise d’ une posture mais de mieux ressentir ce que l’on fait.

On connaît déjà les multiples vertus du yoga pour la santé. On sait moins que la pratique de cette discipline ancestrale indienne peut améliorer notre sexualité.

En fait, il y a beaucoup de problèmes sexuels pour lesquels le Yoga peut vous aider à comprendre vos comportements.

La respiration qui va activer l’excitation ou la réduire

Exercice de la respiration : l’ampleur de la respiration. En étant profonde et abdominale, elle permet au corps de se détendre engendrant une décontraction des muscles permettant ainsi d’apprécier un rythme plus lent en amplifiant le plaisir sexuel.

En particulier, une respiration courte et thoracique agit sur l’augmentation de l’excitation sexuelle. Ainsi  l’on retrouve souvent une tonicité des muscles plus importante et des mouvements plus rapides.

Respiration thoracique augmente l’excitation

Respiration abdominale provoque le plaisir et réduit les tensions  

La contraction des muscles pelvien : « Mula- Banda»

Comment et pourquoi contracter cette partie du corps ?

Les muscles pelviens partent du coccyx vers  l’anus et vont jusqu’aux organes génitaux ; les grandes lèvres, petites lèvres et le vagin chez la femme et la base interne du pénis chez l’homme.

Il n’est pas simple de percevoir cette contraction et de ressentir exactement les parties du corps qui sont rarement sollicitées.

La tonicité de ces muscles  va  éviter la descente d’organes mais  aussi sensibiliser les organes sexuels.

La maîtrise et la compréhension de cette tension permet d’avoir une réelle action sur cette partie du corps qui va aider :

Les femmes à se détendre en relâchant toutes tensions qui peuvent être douloureuses comme  la contraction vaginale dû à un stress, une frustration , un blocage non défini … De même pour les hommes, cette tension du périnée augmente l’ excitation  sexuelle. A l’inverse un relâchement aider par la respiration et le contrôle de ces muscles lui permet de mieux maîtriser sa jouissance en la retardant.

Comment contracter son périnée ?

Exercice  :

Tout d’abord, installez -vous assis confortablement dans la posture de votre choix, fermez les yeux.

Puis, prenez conscience de votre respiration sans la modifier.

Observez simplement l’air que vous inspirez et l’air chaud que vous expirez.

Observez les mouvements de ventre . Sentez vos organes internes, vos poumons qui se soulèvent, l’élévation de vos organes à l’inspire et leurs descentes à l’expire.

A la prochaine inspire vous allez contracter très fortement votre anus comme si vous vouliez l’aspirer plus haut à l’intérieur de votre corps. Puis tout doucement à l’expire vous allez relâcher cette contraction tout en ressentant les muscles qui se tendent puis se détendent .

Ainsi, vous ressentez que ce relâchement ne se localise pas seulement qu’au niveau de votre sphincter mais s’étant jusqu’à votre sexe. Pour les femmes  ce relâchement permet de percevoir  facilement le relâchement de leur vagin.

 

Contraction  du périnée permet:

  à l’homme  de maintenir plus facilement son  érection

à la femme d’accéder à la jouissance.

Décontraction du périnée permet:

à l’homme  de faire durer le plaisir 

à la femme de se laisser porter par le plaisir.

 

Tension musculaire :

La tonicité musculaire joue un rôle très important dans la réponse sexuelle chez l’être humain. Pour obtenir l’érection chez l’homme ou la lubrification chez la femme, il doit y avoir une certaine tonicité des muscles pelviens, dont les fessiers, les abdominaux et le muscle pub-coccygien.

Ainsi, La contraction et la décontraction des muscles nous permettent de moduler notre excitation sexuelle en augmentant ou en diminuant l’influx sanguin dans nos organes génitaux.

 

La posture le cobra :

En effet, cette position sert à améliorer la circulation sanguine de la région pelvienne et améliore la concentration du périnée. Elle aide à éliminer les tensions et le stress et débloquer la cage-thoracique.

Attention chaque posture de yoga demande un échauffement au préalable.

 

Comprendre son corps permet de mieux l’apprivoiser et ainsi de l’amener là où vous le souhaitez sans notion de performance.

 

 

La Sexualité comme le Yoga  est un éternel apprentissage  du corps et de l’esprit.