ARTICLE ÉCRIT PAR NAOMI VINCENT DU SERVICE COMMUNICATION DE LA PROVINCE SUD
PARCE QUE LE SEXE CE N’EST PAS SEULEMENT UN ACTE PHYSIQUE QUI SE SUFFIT À LUI-MÊME, TAZAR EST ALLÉ POUR TOI RENCONTRER CHARLOTTE DE BUZON, SEXOTHÉRAPEUTE À NOUMÉA. ET POUR ELLE PAS DE SECRETS, POUR UNE SEXUALITÉ HEUREUSE, IL FAUT SE PARLER ET SE COMPRENDRE. ALORS SEX’PRIME TOI !

BONJOUR CHARLOTTE DE BUZON, ALORS L’AVIS D’UNE SPÉCIALISTE SUR UNE SEXUALITÉ ÉPANOUIE, C’EST QUOI ?

C’est ce moment où les deux partenaires sont consentants et satisfaits, tout simplement… Il n’y a pas de norme en sexualité, c’est l’envie du garçon et de la fille qui compte et de ne pas se forcer pour faire plaisir à l’autre.

Y A-T-IL UN « BON » MOMENT POUR COMMENCER SA VIE SEXUELLE ?

Ça c’est un choix très personnel qui diffère selon chacun… L’idée ce n’est pas de le faire pour le faire mais parce qu’on en a envie et dans la limite de la législation. La majorité sexuelle est fixée à 15 ans dans la loi française car on estime que c’est un âge où un jeune a suffisamment de maturité pour prendre ses décisions et refuser de faire quelque chose qui lui déplaît. En tout cas ce qui est sûr c’est qu’on n’est pas plus grand, plus fort ou plus mature quand on a eu une relation sexuelle ! Il faut faire attention à la pression sociale et ne pas voir dans l’acte sexuel un rite initiatique ou quelque chose de ce goût là… Il n’y a pas d’âge limite, c’est quand tu le sens !

QUEL CONSEIL DONNERIEZ-VOUS À UNE JEUNE FILLE POUR SA « PREMIÈRE FOIS » ?

De le faire uniquement parce que tu en as envie, pour être détendue et que ça ne fasse pas mal. Parce que contrairement aux idées reçues ça ne fait pas obligatoirement mal la première fois ! L’hymen est une membrane très fine et dénuée de terminaisons nerveuses. De plus il est souvent déjà partiellement rompu bien avant cette première pénétration que ça soit par les règles ou par la pratique de certaines activités sportives. Et ensuite ça ne doit JAMAIS faire mal toute la vie durant. En fait, c’est si tu es stressée et que tu te contractes que ton vagin se serre et c’est là qu’arrive la douleur. Il faut aussi ne pas avoir honte de parler, de demander à ton partenaire d’aller doucement… Pense bien que lui non plus ne sait pas et ça va aussi l’aider et le rassurer.

ET À UN GARÇON ?

D’y aller doucement pour ne pas faire mal à ta partenaire mais aussi pour toi car les sensations seront plus agréables. Sois à l’écoute de ta compagne, demande lui si ça va…Elle saura que tu fais attention à elle et se dira que tu es un mec bien, quelqu’un de respectueux… Un mec qui assure c’est ça ! Et n’oublie pas que c’est un partage avant tout.

CHARLOTTE DE BUZON, QUI ES-TU ?

JE SUIS SEXOTHÉRAPEUTE EN CABINET PRIVÉ, MAIS J’AI ÉTÉ INTERVENANTE EN SANTÉ SEXUELLE SUR LE TERRAIN PENDANT 14 ANS AVANT ÇA. JE FAISAIS DE LA PRÉVENTION, DE LA SENSIBILISATION… EN FAIT J’AI TOUJOURS ÉTÉ TRÈS INTÉRESSÉE PAR L’INTIMITÉ DES GENS ET L’ÉPANOUISSEMENT DES FEMMES. JE SUIS PASSIONNÉE PAR MON TRAVAIL CAR IL TOUCHE UN SUJET TABOU QU’IL EST FINALEMENT FACILE DE DÉDRAMATISER ET D’ÉVOQUER SANS QUE ÇA SOIT VULGAIRE OU GÊNANT. JE TROUVE DOMMAGE QUE LA RELATION SEXUELLE SOIT SOUVENT VUE PLUS COMME UNE ANGOISSE (D’UNE GROSSESSE NON DÉSIRÉE PAR EXEMPLE) QUE COMME UN MOMENT DE PLAISIR PAR LES JEUNES FILLES. SURTOUT QUE CELA PEUT ÊTRE ÉVITÉ GRÂCE À L’INFORMATION ET À LA PRÉVENTION !