TÉMOIGNAGES DES LECTEURS CALÉDONIENS

Vous souvenez vous de votre 1ére fois ? Ce moment est souvent vécu avec une certaine tension, Laure nous fait part de ses craintes.

Laure, 21 ans, Robinson

J’ai 21 ans et je suis toujours vierge. Je me sens mal et gênée de ne pas avoir encore eu de rapports sexuels à mon age. Toutes mes copines sans exception ont déjà eu des relations sexuelles et pas moi ! j’en ai honte et personne n’est au courant. En fait, je n’ai jamais vraiment eu d’histoire d’amour. Je suis déjà sortie avec des garçons sans aller plus loin que les baisers. Et je n’avais pas envie de faire ça, un soir dans une fête, en étant saoule comme le font pas mal de filles à Nouméa, avec quelqu’un auquel je ne tienne pas vraiment. Mais voilà, depuis 2 semaines, j’ai un copain et il ne sait pas que je suis vierge. Avec lui, j’ai bien envie mais j’ai tellement peur de ne pas savoir m’y prendre, d’avoir mal et de l’inconnu…

L’âge n’a pas d’importance 

Laure, Il n’y a pas d’âge maximum pour avoir sa première relation sexuelle. L’écart varie de 15 à 22 ans avec un pic à 17 ans (Rappel : En revanche, légalement, il y a un âge minimum c’est la majorité sexuelle qui est fixé à 15 ans. Toute personne ayant des relations sexuelles avec un ado de moins de 15 ans peut-être poursuivi pour pédophilie). Et puis, la première relation sexuelle n’est pas un rite initiatique à passer pour devenir une « Femme », personne ne demande à quel âge on a eu sa première relation sexuelle !

L’important est de choisir le moment où tu te sens prête. Ton choix pour la première fois est de le faire avec quelqu’un auquel tu tiens et pour que ce moment se passe bien, il faut être détendue, en confiance et en avoir envie. Tu devrais lui dire que tu es vierge, de cette façon il devrait être plus attentionné et comprendre que c’est important pour toi qu’il te rassure. Etre anxieuse est tout à fait normal, car c’est une étape dans ta vie.

La douleur ne doit pas être présente 

Physiquement parlant, tu ne dois pas ressentir de douleur, il n’y a pas, à proprement parler, de déchirure. L’hymen, s’il est encore là, est déjà partiellement rompu par le flux des règles, du sport … mais ce n’est pas lui qui peut faire mal même s’il y a un peu de sang. La douleur provient du fait d’avoir peur, de se contracter le vagin et de forcer la pénétration. Pour que cela rentre et glisse facilement, tu dois avoir une excitation qui se traduit par la lubrification du vagin qui permettra la pénétration en douceur. Ton ami doit te pénétrer tout doucement afin que tu puisses te décontracter. On ne doit JAMAIS JAMAIS JAMAIS avoir mal lors d’une relation sexuelle même la première fois ! L’idéal est de prendre son temps, de vous caresser longtemps et doucement tout le corps avant de commencer la pénétration. Tous les deux vous serez détendus et excités ainsi tout se passera bien. Je te souhaite une belle première fois avec beaucoup de tendresse, de caresses, de respect et du plaisir. Que ce moment devienne un joli souvenir.

Marc a eu une panne qu’il a vécu comme un drame ; Est-ce vraiment si grave ?

Marc, 34 ans, PK4, Nouméa.

Je suis en couple depuis 6 ans et nous avons une petite fille de 4 ans. Le 10 mars 2015, j’ai eu une panne. C’était la première fois que cela m’arrivait. Je me suis senti nul et je me suis excusé. Ma compagne a tout de suite été affolée. Elle s’est mise à pleurer en me disant que j’avais forcement rencontré une autre femme, que je n’étais plus attiré vers elle, que je ne l’aimais plus. Je ne comprenais vraiment pas ce qui se passait. J’ai tenté de la rassurer en lui expliquant mon incompréhension et surtout que je n’avais pas de maîtresse et que je l’aimais et la désirais toujours. Nous sommes restés sur cette frustration et nous n’en avons plus jamais parlé.

Mais depuis cette période, les relations sexuelles deviennent difficiles. J’ai peur à chaque fois que ça ne fonctionne pas. Et du coup j’ai plus vraiment envie de faire l’amour car je ne sais pas comment ça va se passer. En général, ça se passe mal ; mon érection tient le temps des préliminaires mais ensuite oups ! Plus rien. Du coup, il y a une tension dans notre couple. Que faire ? Merci

RÉPONSE

Merci pour votre témoignage Marc. Savez-vous que plus de 30% des hommes rencontrent cette difficulté ! Que s’est-il passé ce 10 mars 2015 ? Vous étiez surement et tout simplement fatigué, stressé par le travail ou agacé dans la journée par quelqu’un ou autre … Et à ce moment-là votre esprit est allé dans d’autres pensées. Vous n’étiez plus vraiment dans l’instant présent avec votre compagne. Et là, inévitablement l’érection disparaît.

En fait, l’’érection n’est que la conséquence de votre excitation et non l’inverse. En fait, c’est votre excitation sexuelle qui va provoquer l’effet physique de l’érection. Ce type de situation arrive souvent et dans le fond ce n’est pas si grave.  Vous n’aviez pas vraiment la tête à ça ! Parce que c’est bien le cerveau qui va ordonner l’érection. Le pénis n’a aucun pouvoir. Mais dans l’inconscient collectif, un homme doit toujours être viril, et ce, en toute situation sinon c’est la catastrophe. Comme si l’érection n’était que l’unique symbole de l’amour, du désir ou de la fidélité ? Il est possible parfois d’avoir moins envie physiquement ou/et mentalement sans être obligé de tout remettre en cause.

Le cercle vicieux

Maintenant, le cercle vicieux s’est mis en place ; la crainte de ne pas avoir d’érection se traduit forcement par une « non érection »! Parce que l’esprit est encore une fois ailleurs et non dans l’excitation sexuelle du moment. Pour éviter toutes pressions, vous pouvez commencer par des câlins non sexuels. Profitez de toutes les sensations ; les caresses intimes, les doigts sur le corps, la langue sur la peau et appréciez juste cet instant présent. La relation sexuelle est un échange, un partage et non une compétition.

Aucun objectif à atteindre en sexualité

Il n’y a pas d’objectif à atteindre à part celui d’être bien et il ne s’agit pas de mettre en doute les sentiments si ça ne se passe pas exactement comme on le souhaite. Marc, vous devez en discuter avec votre compagne, afin de dédramatiser la situation. Cela passe aussi par savoir accepter que l’humain ne soit pas une machine. La communication dans votre couple est la solution afin d’éviter de rester sur un malentendu.