La jalousie  en amour

JALOUX comme un TIGRE

Quand on est amoureux, on dit souvent que c’est normal d’être jaloux. Cette jalousie serait une preuve d’amour. Savoir que l’autre est un peu jaloux renforce le fait que l’on soit important, que l’on se sente aimé, désiré et protégé.

Mais est -ce vraiment la réalité ? Que signifie vraiment cette jalousie ? Que se cache derrière ce sentiment ? Est-il agréable ? Est-il douloureux ?

Cette émotion n’est pas une source de bonheur mais bien de mal être. La jalousie se traduit par la crainte de perdre l’être aimé, par la crainte d’être trompé (e), par la crainte d’être abandonné, par la crainte que l’autre puisse aimer quelqu’un d’autre, par la crainte de que l’autre parte ailleurs, par la crainte que l’autre ne nous appartienne plus, par la crainte que l’autre nous mente….beaucoup de peurs .

Jaloux ou méfiant ?

Il y a une différence entre être jaloux et être parfois méfiant. Entre le fait d’avoir des doutes, d’être tenté de vérifier les textos sur le tel de son/ sa chéri e, de lire les msg sur la page Facebook quand l’ordi reste allumé….cela arrive à tout le monde sans être pour autant jaloux.  Un petit contrôle de temps en temps n’exclut pas pour autant la confiance que l’on a dans la relation amoureuse.

Après une séparation

Une autre jalousie : celle que l’on éprouve après une séparation. Nous ne sommes plus un couple pour diverses raisons mais l’idée que son ex puisse avoir une nouvelle relation nous énerve. Bizarrement on en veut à l’intrus comme si c’était cette personne qui était la cause de la rupture alors que l’on sait pertinemment qu’elle/il n’a rien à voir. Il y a-t-il un délai respectable à tenir avant d’entamer une nouvelle relation quand on vient de rompre ?? Le temps de faire le deuil de cette séparation et d’accepter de ne plus être son amoureux (se). Mais, voyons le côté positif !Il est aussi important de se souvenir que l’on a été amoureux.

Les limites de la jalousie

Il y a différents stades de jalousie allant de l’acceptable à l’intolérable voir l’insupportable. Mais où est la limite ? Qui la définie ? Tout est question de curseur. Ce sentiment peut rapidement prendre des proportions démesurées.

Le jaloux ou la jalouse a un talent créateur. En effet il/elle est capable de se faire des films et à imaginer des scénarios improbables auxquels il/elle y croira et transformera son délire en réalité.

La jalousie = paranoïa

La jalousie est une forme de paranoïa. Le paranoïaque est persuadé d’avoir raison, le jaloux aussi ce qui explique sa conviction à vouloir faire changer son/sa partenaire. Ce cercle infernal peut prendre des dimensions excessives et totalement déstabiliser le couple. S’il/elle est persuadé e que son partenaire veut le tromper, personne ne pourra l’en dissuader. Sauf, si sa souffrance, devient trop forte et difficilement soutenable et qu’il /elle se rend compte qu’il y a un problème. A ce moment-là seulement, une aide peut être apportée par un accompagnement approprié avec un thérapeute, ainsi il/elle pourra prendre conscience du degré de sa jalousie et entamer un travail pour s’en défaire.

 Ces reproches, ces doutes insidieusement

grignotent doucement l’intimité.  

Témoignages :

Carla raconte « mon mec me faisait des scènes chaque jour en me disant qu’il savait que j’avais un amant, ce qui était totalement faux. Et puis au bout de quelques mois, j’ai couché avec un homme un soir juste pour me dire que ses reproches seraient pour une fois fondés. Mais j’ai fini par le quitter j’en pouvais plus ».

Jérôme explique : «  Elle n’acceptait pas que je parle à une fille, ça finissait toujours par des crises et des pleurs. Je voyais bien qu’elle était mal mais doucement mon amour pour elle s’est envolé ; je ne la supportais plus. »

A croire que les jaloux poussent leur partenaire à se faire détester. C’est une sorte d’impossibilité à être aimé ; toutes ces craintes citées plus haut, déforment la réalité .

Plus on se justifie auprès d’une personne jalouse

plus  elle jalouse.

Les autres acteurs ont beau se justifier, donner la preuve de leur innocence, lui n’entend rien, obsédé par ces images de tromperie. Le fait de se justifier renforce la jalousie à défaut de rassurer le jaloux. Ce cercle vicieux ne peut- être cassé que si le jaloux prend conscience de son état destructeur et accepte de changer de comportement.

On ne change pas les gens !

Par contre en changeant soi-même de comportements cela peut avoir une influence indirecte sur le comportement de l’autre. La meilleure technique serait de ne pas répondre à ses reproches, ne pas se justifier, ne pas changer d’attitudes  et  de tout simplement rassurer par des preuves d’amour  tels que des mots doux, des câlins, des compliments … :

Mathilde dit souvent à son chéri « oui j’ai  regardé cet homme dans la rue et alors ? c’est toi que j’aime. »

Cécile se souvient : « Tous les soirs, j’attendais qu’il prenne sa douche pour lui faire les poches et chercher ce qui pourrait être une preuve ; une carte de visite, un nom illisible écrit sur une page d’agenda, n’importe quoi était un signe de sa tromperie. Un jour, il m’a surprise et m’a dit vas-y je n’ai rien à te cacher. Là ,je me suis rendue compte que je délirais et  il m’a écoutée et rassurée. Maintenant je n’ai plus besoin de fouiller»

Le désir de posséder l’être aimé

Benjamin quant à lui vérifie en permanence le portable de sa chérie, scrute les msg, note les N° pour vérifier ensuite à qui ils appartiennent et s’en sert après pour faire une crise de jalousie en lançant les prénoms de ces soi-disant amants !

La jalousie tient au désir de posséder l’autre . le jaloux ne veut pas qu’on lui échappe. Derrière cette volonté d’emprise se cache un état de dépendance affective.  Comme si le jaloux ne pouvait vivre son histoire d’amour que si elle est  fusionnelle. Comme ce fameux toi + moi = 1 ce qui est de l’ordre du fantasme.

Les jaloux auraient des difficultés à vivre seuls et cette peur d’être seul les poussent à se me méfier à tout moment de l’autre. Ce comportement parait irrationnel et à l’encontre du résultat voulu qui est rester avec l’être aimé.

La jalousie pousse l’autre à fuir

Tant les reproches, les crises, les méfiances deviennent insupportables et pourrissent la relation amoureuse.

Personne n’appartient  à personne .

Ce qui est certain, jaloux ou pas jaloux, si votre partenaire veut vous tromper, vous quitter, vous mentir vous ne pourrez rien y faire. Il/ elle ne vous appartient pas. Votre choix sera d’accepter ou pas cette situation.

Afin de ne pas être surpris ou même déçu par certains comportements qui pousseraient à devenir jaloux ; il serait sage d’établir des petites règles de ce qui pour vous est tolérable ou pas dans un couple.

Les valeurs de l’un ne sont pas forcément les valeurs de l’autre et si il y a trop d’écart de principes, il est important d’en parler sinon cela se traduira à un moment donné par une crise, une dispute, un malentendu, de la douleur et pouvant aller parfois jusqu’à la rupture.