Si tu ne veux pas, c’est que tu ne m’aimes pas !

.
Vous l’avez déjà entendu cette phrase ? Ou bien est -ce vous qui l’avez déjà prononcée ? Ne répondez surtout pas vous allez aggraver votre cas !

Il est évident que cette phrase ne vous est pas étrangère.

Mais que veut- elle dire ? Si tu ne veux pas quoi ? Et ces sous -entendus si nombreux :

Si tu ne veux pas avoir de relation sexuelle avec moi, là tout de suite maintenant, car moi j’en ai envie et je te le montre, si tu te refuses à moi : c’est forcément que tu n’as plus de sentiment pour moi ! Si tu ne m’aimes pas c’est que tu en aimes un(e) autre…etc.

Et à cet instant commence le délire « j’pense à ta place et j’suis certain d’avoir raison ! » puis en découlent les disputes ou au mieux les explications qui n’en finissent pas.

Pourquoi une telle remise en questions ?

Pourquoi une telle remise en questions de nos sentiments amoureux sur un simple refus ?

Ce qui signifierait que lorsque l’on aime quelqu’un on serait potentiellement toujours prêt à répondre à ses demandes sexuelles. Normal me direz-vous ! On a les mêmes envies au même moment. En êtes-vous certain ? Ou alors quand on aime on a toujours envie de relation sexuelle. Tout le temps ? hum hum Ce n’est pas vraiment la réalité.

Donc si on suit ce schéma, la logique dirait que ça va dans les 2 sens. On ne peut pas reprocher à son chéri(e) de ne plus vous aimer car ce soir il/elle est fatigué (e) et a refusé vos avances alors que dimanche dernier vous en avez fait de même en préférant regarder le dernier épisode de votre série préférée …

Dans une relation amoureuse, les règles que vous infligez à votre partenaire valent aussi pour vous. Sinon c’est de la triche !

Retournons à nos désirs donc nous avons au moins 3 possibilités :

  1. Désir sexuel = Amour, c’est une formule mais pas la seule,
    2. Puis Désir sexuel sans amour, si si, ce n’est pas un privilège réservé aux hommes !
    3. Amour sans désir, on peut aimer et avoir pas ou peu de désir sexuel ; c’est plus rare je vous l’accorde.

Anaïs raconte :  » J’ai régulièrement des relations sexuelles avec un homme que j’apprécie beaucoup mais je n’ai pas de sentiment pour lui. On se voit régulièrement et ça nous va bien. J’ai beaucoup de désir pour lui et je m’éclate avec lui « 

Pour Florent c’est différent :«  Je ne peux pas imaginer ne pas avoir de sentiment pour avoir une relation sexuelle. Sinon, je n’arriverais pas à être à l’aise et me laisser aller. Je suis sûr que je serais géné « 

Pierre : « J’adore ma chérie, je l’aime sincèrement mais je n’ai pas souvent de désir. La sexualité n’est pas le point le + important de notre histoire « 

Amour et désir vont de pair !

Pour beaucoup de personnes ça serait la réponse idéale mais ce n’est que théorique. La pratique est quelque peu différente. Une équation qui manque un peu de souplesse :

Amour = désir : je t’aime donc je te désire ou

Désir= Amour : je te désire donc je t’aime   ou

Je ne t’aime pas donc je n’ai pas de désir sexuel pour toi ou je n’ai pas de désir donc je ne t’aime pas…..

Bref, ça saute aux yeux que c’est un peu plus complexe qu’il n’y parait.
Il est important de bien séparer les émotions. Je t’aime ok c’est un fait, je le ressens mais je ne ressens pas la même intensité à chaque moment. Il en va de même pour le désir. Ce sentiment fluctue sans pour autant être remis en cause.

Si le désir n’est pas partagé, il peut se transformer en un câlin non sexuel. Le désir n’est pas le reflet de l’amour !

Et le  plaisir dans tout ça ?

Le PLAISIR vient aussi se greffer à ces formules.

Le plaisir rentre en jeu et là on parle bien d’un jeu. Avoir une relation sexuelle c’est avant tout s’amuser du début à la fin, sans but particulier juste celui de partager un moment intime ensemble et d’y prendre du plaisir.
Ce plaisir n’est pas obligatoirement associé à l’orgasme .

Bien sûr que c’est chouette d’avoir un orgasme ou plusieurs ! On peut en avoir plusieurs à la suite ou en alternance mais ce n’est pas la généralité déjà s’il y en a un c’est bien .

On peut avoir du désir et prendre du plaisir sans forcément aller jusqu’à la jouissance. Et ce n’est pas grave !

Quelle sensation a-t-on en prenant tout simplement du plaisir ?

En fait on pourrait le décrire par une sensation intense de bien-être en appréciant l’instant présent.

Ici et maintenant avec son partenaire sans penser au passé ni au futur sans aucunes pensées parasites. Profiter de toutes les sensations ; les caresses intimes, les doigts sur le corps, la langue sur la peau, son odeur, l’ambiance …

Celui de se sentir en phase avec soit même, et avec l’autre d’être juste bien. …Le corps et l’esprit détendus là vous pouvez prendre du plaisir.

Témoignages

Gilles apprécie tous les étapes de sa relation sexuelle : « je prends du plaisir à sentir son corps nu contre moi si ça s’arrêtait là je serais déjà satisfait. Chaque moment je le savoure et l’apprécie même si ce n’est pas fort au niveau sexuel. Cette montée douce est géniale. L’éjaculation n’est pas le top pour moi car ça signifie que c’est terminé »

Pour Mado, le principal est de partager un moment intime, « Parfois, je suis fatiguée ou bien je sais que je ne suis pas complètement dispo et je n’arriverai pas à l’orgasme mais je m’en fous ce n’est pas le plus important ». Mais rajoute-elle « je suis obligée de me justifier avec mon homme car il a l’impression qu’il n’a pas été capable de me donner du plaisir ou bien le pire c’est qu’il pense que je l’aime plus !!! Il ramène ça à lui !! Ça n’a aucun rapport. »

L’amour est un échange, un partage et non une compétition. Il n’y a pas d’objectif à atteindre à part celui d’être bien.

Aurélie explique « Souvent , on s’arrête aux préliminaires, j’ai juste envie de quelques caresses sans aller jusqu’à la pénétration et c’est cool aussi « .

Cela passe aussi par savoir écouter et accepter que l’autre soit satisfait d’un simple plaisir sans orgasme.

Il n’y a pas d’obligation de résultats !

On ne signe pas un contrat avec pour objectif : UN ORGASME

Si les conditions rendent possible cet orgasme, bien sûr qu’il sera apprécié, mais s’il ne vient pas ce n’est pas un souci.

Et si c’était un souci, ça le serait pour qui ? Pour celui qui ne l’a pas eu ou celui qui ne l’aurait pas donné ?

On peut prendre du plaisir sans jouir et jouir de l’instant présent.

Ca m’est déjà arrivé de faire semblant de jouir, parce que ça durait trop longtemps et je savais que j’y arriverais pas. Je suis toujours excité par ma copine mais là ça ne venait pas alors pour ne pas la vexer j’ai simulé. C’est con mais elle aurait mal pris sinon» avoue Matthieu.

On est conditionné à associer des émotions comme des formules mathématiques et si ça ne fonctionne pas tout s’écroule.

Amour = Désir + Jouissance =…???? .

Pourquoi chercher les complications alors que tout est souvent si simple ? Pourquoi douter de l’autre ?

La communication est la solution afin d’éviter ces malentendus qui nous bouffent l’existence. Le plus simple est d’entendre ce que vous dit votre partenaire plutôt que de douter de sa sincérité.

Faites- vous confiance ! Faites-lui confiance !