Couple : le contrat de confiance

Charlotte de Buzon, sexologue et thérapeute de couple ,Interviewée par la journaliste Marion Courtassol des Nouvelles calédoniennes; article sur le contrat implicite entre les 2 partenaires .

Les Nouvelles calédoniennes : A  partir de quand est-on un couple ? 

Quand on commence à se connaitre et à se fréquenter, on ne sait pas jusqu’où ira cette histoire. Puis, un jour, l’évidence s’impose, on dévoile ses sentiments et un contrat implicite se met en place, sans que personne le définisse. A partir du moment où apparaît la notion d’exclusivité, à la fois sentimentale et sexuelle, le couple est là.

D’où vient cette notion d’exclusivité?

C’est une notion qui est acquise pour tout le monde dans nos sociétés. C’est quelque chose qui est vraiment ancré. La notion d’exclusivité, affective et sexuelle, est d’ailleurs centrale dans les cérémonies de mariage qu’elles soient civiles ou religieuses. Ces grandes notions semblent évidentes à la plupart des gens. Mais il y a d’autres petites choses qui peuvent interférer et rendre jaloux, à tort ou à raison.

Quelles sont ces petites choses ?

Est ce gênant pour toi si je vais déjeuner avec un.e collègue sans te le dire ? Si j’envoie des textos à un copain ou copine cela te dérange ? Est ce que qu’un rapport virtuel un intime avec une personne que je connais qui vit à l’autre bout du monde ou quelqu’un qui vit sur le territoire que je ne connais pas « en vrai » te pose un problème ?

La jalousie concernant la relation avec un tiers, la question centrale est : qu’accepte-t-on dan s cette relation de couple ? Personne n’aborde cette question de façon sereine avant qu’il y ait un problème.

N’est ce pas le non-dit qui pose problème ?

Oui, il faut se demander pourquoi on ne dit rien . Puisque c’est sans ambiguïté, on peut raconter à son/sa conjointe.e; j’ai rencontré quelqu’un sur le net on papote c’est sympa. C’est un moment où l’autre découvre cette intimité cachée qu’il/elle ressent un sentiment d’exclusion qui peut muer en jalousie.

Certaines personnes peuvent se sentir étouffées…

Il y a souvent des gens qui disent qu’ils se sentent enfermés dans le couple, qu’ils n’ont plus de liberté. Là, il y a quelque chose qui ne va pas. Le couple n’est pas là pour enfermer. L’autre n’a pas la clé de votre liberté. Dans un couple, il y a des avantages et des compromis. « Je t’informe quand je sors, je te demande si ça ne te dérange pas ».

Il faut réfléchir ensemble aux limites de chacun. La plus belle preuve d’amour est la confiance. mais, pour cela il faut se parler.

On peut ne pas être d’accord, cela permet de réfléchir. L’autre pense comme cela, qu’est ce que cela me fait ? c’est une discussion d’une intimité très forte .

Cette discussion peut-elle mener à une relation moins conventionnelle ?

Oui, c’est possible, mails il faut pas oublier que les couples libres sont très réglementés, sinon le risque de sortir du cadre défini à deux est grand, tout comme le risque de blesser l’autre.

Propos recueillis par Marion Courtassol