Sexualité en Nouvelle Calédonie sujet TABOU

 

Interventions en SANTE SEXUELLE

Avant, j’intervenais  en santé sexuelle dans les 3 provinces . J’ai ainsi  pu  rencontrer la population calédonienne que ce soit en tribu, dans les collèges, les maisons de quartier, les lycées, lors de manifestations culturelles et à l’université.

On m’avait dit qu’il était difficile de parler de sexualité ici et que c’était particulièrement compliqué avec la communauté mélanésienne:

Alors j’ai observé les comportements durant mes interventions . Et effectivement à chaque fois on me disait “on ne parle pas de sexualité avec la famille c’est Tabou   ”. Là j’avais 2 informations

 

La 1ére : c’est Tabou :

Le mot tabou vient d’ici, d’Océanie, et pour être plus précis, des îles Tonga.  Ce mot  est maintenant utilisé  fréquemment dans plus de 20 langues . La magie du mot Tabou réside en son sens bien particulier entre le sacré et l’interdit.

 


Le premier tabou de l’humanité est un tabou SEXUEL : L’INCESTE. L’interdiction d’avoir des relations sexuelles avec les membres de sa famille restreinte : entre parents et enfants, frère et sœur.

Cette interdiction quasi universelle se justifie afin d’éviter :

d’une part, la consanguinité qui se traduit par des anomalies pour l’enfant issu de cette union d’autre part, de la nécessité de  créer des unions avec les autres familles pour acquérir des terres en échangeant nos filles  .

 

Ce tabou sexuel

s’étend aussi à l’interdiction d’en parler .  Du coup le fameux “ on en parle pas avec la famille  “ a du sens . On ne peut pas parler de sexualité avec ses parents, et en général avec tous les membres de sa famille ..comme si la sexualité n’existait pas car elle n’a pas le droit d’exister entre eux . C’est une forme de protection .

 

Mais, cette impossibilité de parler de sexualité en famille ne se limite pas à la communauté mélanésienne. Toutes les communautés  en Calédonie … se l’interdisent aussi de fait sans jamais le préciser.

Alors que  les kanak, le disent clairement que c’est interdit. C’est la seule différence!

 

Et vous , avez vous déjà parlé de sexualité avec vos parents ?

Je connais déjà votre réponse  «Non ça ne se fait pas, dans ma famille on ne pouvait pas parler de sexualité , c’était une autre génération.., j’ai jamais imaginé en parler avec mes parents on parlait pas de ça chez nous, etc …»

Vous êtes chacun  persuadé être les seuls dans ce cas mais c’est une généralité : peu de personne  parle de sexualité avec ses parents.

 

Du coup, est ce que vous parlez de sexualité avec vos enfants ?

à part peut être pour leur expliquer comment faire un bébé ou de se protéger  des IST ( Infections sexuellement Transmissibles )

 

 

 

A ce jour, il y  a un peu plus de jeune qui ose poser des questions à leurs parents mais c’est encore rare que ce sujet soit abordé en famille.

Heureusement, les mentalités changent doucement.

On peut dire que la sexualité n’est pas Tabou en dehors de la famille

Il faut JUSTE oser en parler